Evolution et utilisation

De l'utilisation des plantes comme remèdes à certaines maladies, jusqu'à l'apparition récente des médicaments issus des biotechnologies, l'histoire du médicament est largement associée à la recherche scientifique, qui tente dès le XVI siècle de trouver un remède spécifique pour chaque maladie.

Au Moyen-Age et jusqu'au début du XIXème siècle, la guérison des maladies garde un caractère magique et religieux : on cherche par exemple à « extirper le mal » par le biais des saignées. Cependant, dès le XVIe siècle, Paracelse a l'intuition de la nécessité d'un médicament spécifique pour chaque maladie.

Au XIX° siècle, les progrès de la chimie mettent en évidence les « principes actifs » des végétaux. C'est grâce à cette capacité à isoler les principes actifs que les molécules pourront être par la suite synthétisées et les premiers médicaments de synthèse sont réalisés industriellement vers 1890. Ainsi, en 1803, la morphine est isolée à partir de végétaux par Friedrich Adam Satürner.

L'ère moderne du médicament débute en 1937, avec la découverte de l'action antibactérienne des sulfamides. Vient ensuite une phase d'accélération des découvertes. Avec les sulfamides, les antibiotiques, les antituberculeux, on a parlé de révolution thérapeutique, de médicaments miracle : ils ont permis de soigner des maladies autrefois mortelles. A partir de 1950 avec l'apparition de produits chimiques de synthèse, la structure de la fabrication a été bouleversée. Cela a conduit à concentrer la production dans des usines conçues dès le début pour ce type de fabrication donnant naissance à l'industrie pharmaceutique que nous connaissons aujourd'hui, mais seulement peu de médicaments sont le résultat d'une véritable invention de laboratoire.

Aujourd'hui, et pour les années à venir, c'est vers les biotechnologies que s'orientent les recherches autour du médicament. En effet, grâce à de nouveaux outils puissants (génie génétique, biologie moléculaire, cellules souches, clonage), les chercheurs ont une approche génétique des pathologies humaines. Les médicaments issus des recherches génétiques sont considérés par certains comme les médicaments du futur. En effet, les biomédicaments permettent d'imaginer des solutions dans des pathologies pour lesquelles il n'existe pas encore de traitement satisfaisant comme les cancers, maladies auto-immunes, maladies rares et bien d'autres encore. Aujourd'hui, ils prennent une place croissante dans l'innovation pharmaceutique : en 2003, 40 % des nouveaux médicaments mis à la disposition des malades et plus du tiers des nouveaux médicaments en développement étaient d'origine biologique. Cette tendance va encore s'accentuer dans les années à venir.

Les grandes étapes de l'histoire du médicament

Les grandes innovations dans les médicaments chimiques :

  • 1796: vaccin contre la variole
  • 1817: morphine
  • 1882: vaccin contre la rage
  • 1935: sulfamides, anti-infectieux
  • 1935: insuline (traitement du diabète)
  • 1938: trinitrine (cardiologie)
  • 1940: pénicilline (antibiotiques)
  • 1942: 1ère chimiothérapie contre le cancer
  • 1967: 1ers broncho-dilatateurs inhalés (asthme)
  • 1970: Levodopa (dopamine / Parkinson)
  • 1983: Triptans (migraine)
  • 1986: 1er anticorps monoclonal humain (transplantation)
  • 1987: Zidovudine: 1er traitement anti-Sida
  • 1989: Omeprazole (ulcère)
  • 1993: Interféron ß, 1er traitement contre la sclérose en plaques
  • 1995: 1ère monothérapie contre l'épilepsie
  • 1996: Olanzapine: nouvelle génération de traitement contre la schizophrénie
  • 1996: anti-protéases, lancements des tri-thérapies contre le Sida
  • 1997: 1ers traitements anti-Alzheimer
  • 1998: anti-TNF a, 1ère biothérapie pour la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn
  • 1999: 1ers anti-inflammatoires anti-cox 2
  • 2001: 1er anti-cancéreux ciblé
  • 2003: inhibiteurs de fusion contre le VIH

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site